Neymar plus facile à défendre que Messi selon Cruyff

n

Neymar et Messi, le duo magique du FC Barcelone, fait toujours parler. Et quand c’est l’ancienne légende oranje et blaugrana, Johan Cruyff, qui prend la parole, les culés ne peuvent qu’écouter son opinion.
«Il est plus facile de défendre sur Neymar que sur Lionel Messi», assure Johan Cruyff, réaffirmant des propos qu’il avait déjà tenus il y a quelques mois où le Néerlandais assurait que l’Argentin était nettement au-dessus du Brésilien. «Messi, avec sa taille, se protège avec son corps et le défenseur n’a pas le bon impact car la Pulga est plus petit», a expliqué l’ancien dirigeant du FC Barcelone au journal argentin Ara. Cependant, le Hollandais ne doute pas de la qualité de Neymar qui a «bien commencé» en championnat.

Neymar, qui était cette semaine avec la sélection du Brésil, a encore été décisif en inscrivant un superbe but sur coup-franc. L’ancien joueur de Santos est également revenu sur la polémique qui enfle en Espagne, où il est accusé de beaucoup plonger et simuler, alors qu’il subit beaucoup de fautes. «Les fautes sont comme une amie que j’ai avec moi. Elles font partie du jeu et je le comprends. Ce que je n’aime pas, ce sont les fautes déloyales», a expliqué Neymar qui a été élu homme du match face à la Corée du Sud.

Cristiano Ronaldo impressionne Arnold Schwarzenegger

Cristiano Ronaldo ne va pas très bien. Le Portugal a concédé un match nul stupide contre Israël (1-1) et Cristiano Ronaldo est donc quasiment sûr de devoir passer par la case barrages pour espérer se qualifier pour la Coupe du Monde au Brésil. Mais si CR7 ne va pas très bien en ce moment, son corps est lui, très en forme. C’est en tout cas ce que pense Arnold Schwarzenegger. Celui qui a jadis été bodybuildeur se dit très impressionné par le corps du meilleur joueur du Real Madrid.
«Il (Cristiano Ronaldo) a un physique extraordinaire. Ses abdominaux sont très développés et il semble être en très grande forme. Il n’y a aucun doute, c’est un athlète et un footballeur d’exception.» Et d’ajouter que CR7 «désire être le meilleur joueur du monde comme je voulais être Mister Olympia. Ce sont deux sports différents, c’est vrai, mais il reste un grand compétiteur»
Pour la petite histoire, Arnold Schwarzenegger a remporté le graal à cinq reprises au cours de sa carrière de bodybuildeur. Cristiano Ronaldo lui, n’en a gagné qu’un seul. Et le gagner une deuxième fois serait sans doute l’une des plus grandes victoires de sa carrière. La faute à un homme. Lionel Messi…

Coupe du Monde: la FFF va poser un recours contre le classement FIFA

Selon une information de l’Équipe, la Fédération Française de Football (FFF) étudie la possibilité de poser un recours contre la FIFA concernant son classement. Mais cette hypothèse n’a que peu de chances d’aboutir.
C’est comme si la FFF venait de découvrir le classement FIFA il y a une semaine. La Fédération Française de Football trouve le procédé injuste et souhaite poser un recours. Elle compte s’appuyer sur un argument rempli de mauvaise foi. Étant donné que la France est dans un groupe de cinq équipes (contre six dans les autre poules) les deux matchs en moins qu’elle a disputé sont des matchs amicaux. Or, les match amicaux ramènent moins de points que les matchs officiels ce qui ferait que le classement n’est pas établi sur une base égalitaire…

Les matchs amicaux perdus auraient ramené plus de points

Mais le recours, s’il a lieu ne devrait jamais aboutir pour de multiples raisons. Tout d’abord les règlements sont établis bien à l’avance et la France avait trois ans pour poser ce recours. Ensuite l’équipe manquante dans le groupe de la France fait partie du chapeau 6, soit l’une des équipes les plus faibles de la zone Europe (Saint-Marin, Andorre, Luxembourg…) et ne rapporte que très peu de points. Enfin la France n’avait qu’à gagner les matchs amicaux face au Japon, au Brésil ou l’Uruguay. A titre d’exemple, si la France avait battu le Japon en match amical elle aurait obtenu 407 points, et si elle aurait battu les Iles Feroé ou le Liechtenstein en éliminatoire de la Coupe du monde elle aurait marqué 375 points… Pour conclure, Au lieu de se plaindre et de chercher la petite bête, la France n’avait qu’a être concentrée lors des matchs amicaux et les gagner. D’autant que le Brésil et l’Uruguay, si elles sont intrinsèquement meilleures, n’étaient pas en forme au moment d’affronter les Bleus. Si cela avait été le cas, les Bleus seraient sans doute tête de série lors du tirage au sort des barrages.

Cristiano Ronaldo ou Messi? Tévez a tranché

Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi? La question est posée à tout le monde. Journalistes, joueurs, entraîneurs, fans, ont leur propre avis. Cette fois, c’est l’Argentin Carlos Tévez qui donne son opinion. Et sa réponse est plutôt surprenante.

A tous ceux qui diront que tous les Portugais trouvent que Cristiano Ronaldo est le meilleur joueur du monde et que les Argentins pensent la même chose de Lionel Messi, l’affirmation est fausse. La preuve, Carlos Tévez a déclaré que son ancien partenaire à Manchester United était le meilleur. Sans plus de commentaire, l’Argentin a dit préférer le Portugais tout en souriant, signe que sa réponse n’était pas celle espérée par les journalistes. Carlos Tévez a également été interrogé sur le prochain match de la Juventus de Turin face au Real Madrid en Ligue des champions.

«Le Real est toujours le Real. C’est une institution, ils ont un énorme potentiel, comme Manchester United. C’est une équipe que je respecte beaucoup. Il faut qu’on gagne les deux matchs pour passer en huitième de finale. Peu importe que ça soit au Bernabeu ou face à une autre équipe», at-il expliqué aux journalistes de Tuttosport.

FC Nantes: ce qu’il faut retenir du match face à Brest

Pour ne pas perdre le rythme durant la trêve internationale, le FC Nantes a rencontré le Stade Brestois en match amical. Poursuivant sur leur excellente lancée, les Canaris n’ont fait qu’une bouchée de leurs voisins bretons qui évoluent en Ligue 2 (4-0). Les signaux sont donc tous au vert pour le FC Nantes.
Une bonne dynamique
En match amical, les Canaris ont largement dominés le Stade Brestois, quatre buts à zéro. L’entraîneur nantais, Michel Der Zakarian ne pouvait que se féliciter de la bonne tenue de ses joueurs et savourer: «nous sommes dans la continuité du début de saison. Il y a eu du sérieux, de belles phases de jeu et des jolis buts. C’est très bien pour Ismaël et Johan. Tout le monde est concerné et appliqué. On joue simple et nous sommes efficaces. C’est un bon match amical, avec beaucoup de consistance dans tous les domaines. On a mis les ingrédients qu’il fallait pour remporter ce match et rester dans notre dynamique. C’est important. Tout le monde est au diapason du collectif et avec la même pensée. On joue le même football.»
Les jeunes ont tenu leur rang
Chaker Alhadur s’est réjoui de la bonne tenue des joueurs issus du centre de formation qui se sont coulés dans le moule sans que le rendement de l’équipe nantaise n’en pâtisse. «Tout le groupe a participé dont plusieurs joueurs du centre de formation qui ont réalisé une bonne prestation. Il faut continuer sur cette voie là. Tout le monde a eu l’occasion de s’exprimer. C’est très bien pour le groupe.» Koffi Djidji est sur la même longueur d’onde que son coéquipier. «Les matches amicaux permettent de prendre du temps de jeu et d’apprendre. On a réussi un bon match sans concéder le moindre but. On reste sur la même dynamique. Il faut continuer ainsi. On peut à présent se tourner vers Ajaccio.» Yohan Eudeline s’est aussi réjouit que tout le monde, en l’absence des internationaux, aient pu répondre présent. «Depuis l’année passée, les joueurs, et notamment ceux qui jouent moins, sont irréprochables. On doit montrer l’exemple et grappiller du temps de jeu pour revenir. Le coach a dit qu’il y avait de la place pour tout le monde, la saison est longue. Dans la difficulté, ou quand ça se passe bien, il ne faut pas s’enflammer et garder de l’humilité pour avancer. Aujourd’hui, c’est bien pour tout le monde, et pour l’équipe.»

Audel encore blessé

Même s’il a réussi un bon match et marqué le premier but du match, Johan Audel a du sortir après avoir ressenti une petite alerte. Souvent blessé ces dernières années, l’attaquant n’a voulu prendre aucune risque. «J’étais bien en jambes. Je ne doute pas de mes capacités à marquer. L’équipe tourne bien, les gars sont à 100%, pas moi… J’ai eu une petite alerte et j’ai préféré ne pas prendre de risque. Je veux être à 100% et pouvoir m’entraîner avec le groupe la semaine prochaine. On verra lundi pour les examens. Je vois malgré tout le bout du tunnel. Je vais me guérir et revenir.»

L’hommage des Brestois

Observateur extérieur de l’épopée nantaise en Ligue 1, Geoffrey Dernis, le milieu de terrain du Stade Brestois a reconnu que le FC Nantes était bien en jambes. «Nantes a bien pris le rythme de la Ligue 1. On sent une équipe en confiance et qui a très bien joué. Pour Nantes, il s’agissait d’un match d’entraînement… Le groupe nantais reste sur la dynamique de la saison dernière. Il faut qu’ils continuent avec les mêmes valeurs car la deuxième partie de saison sera encore plus difficile.»

EN VIDEO – Daft Punk: Get Lucky parodié par l’entraîneur du FC Barcelone

Daft Punk, avec son tube Get Lucky, a fait le tour du monde. Signe du succès, de nombreuses parodies ont été faites du morceau du groupe français. La dernière en date, par l’entraîneur du FC Barcelone, Gerardo Martino, enfin une belle imitation de l’Argentin.

En Catalogne, Crackovia est l’un des programmes télévisuels les plus drôles depuis quelques années. Il met en scène des comédiens imitant avec succès, les joueurs, entraîneurs et présidents du FC Barcelone. Il y a quelques jours, ils ont repris le single de Daft Punk, Get Lucky, avec dans le rôle principal, Gerardo Martino. Les paroles sont hilarantes, pour ceux qui comprennent l’espagnol (les sous titres en anglais sont disponibles), et reviennent sur les débuts de Martino au poste de coach du Barça. Le célèbre polo vert du coach argentin y est même tuné. A voir.

Messi, Alba, Mascherano blessés: Martino était-il visionnaire ?

Lionel Messi, Javier Mascherano et Jordi Alba… Depuis le début de la saison, certains titulaires du FC Barcelone ont tous subi des blessures plus ou moins longues. Une situation qui rappelle que Gerardo Martino s’était plaint de ne pas avoir eu de préparation physique durant l’été.
Et si après juste quelques semaines comme entraîneur du FC Barcelone, Gerardo Martino avait déjà prévenu ses dirigeants des problèmes à venir. Ces quelques critiques avaient jasé au sein de la direction qui se demandait comment un nouveau coach, après quelques jours en blaugrana, se permettait de juger le fonctionnement du club. En cause donc les propos de Tata Martino qui se plaignait de faire une tournée mondiale, avec des matchs amicaux face à des équipes insignifiantes, sur des terrains très mal entretenus. Des heures de voyages, du temps passé avec les partenaires économiques, et finalement aucune préparation physique. En plus de cela de nombreux joueurs espagnols et brésiliens étaient revenus de vacances très tard à cause de la Coupe des confédérations.
Quelques semaines après ces paroles, trois joueurs titulaires du Barça se sont blessés. Pas à cause de tacles trop appuyés des adversaires des catalans, mais des lésions musculaires. L’arrière gauche Jordi Alba s’est blessé trois semaines face à Séville. Il était sur le point de reprendre normalement les entraînements quand vendredi l’ancien joueur de Valence s’est blessé à la cuisse gauche. Résultat, six semaines d’absence en plus. Le défenseur argentin Javier Mascherano s’est lui aussi blessé en Liga avec le Barça. Une autre blessure musculaire qui a tenu l’ancien joueur de Liverpool trois semaines hors des terrains. Enfin, dernière blessure, et pas des moindre, celle de Lionel Messi. Pourtant ménagé par le coach argentin, Le quadruple ballon d’or s’est blessé à Alméria et la date de son retour est encore incertaine. Martino était bien visionnaire.

Cyclisme: Contador fait le bilan de la saison

De passage à Paris, Alberto Contador est revenu sur sa saison 2013. L’Espagnol livre son analyse sur cette année et mentionne déjà ses futurs objectifs pour la saison 2014.
Alberto Contador avait un grand objectif cette année: gagner le centième Tour de France de l’histoire. Mais l’Espagnol a un peu déçu et a terminé au pied du podium en quatrième position: «Ces résultats que j’ai obtenu sur les courses avant le Tour étaient plutôt bons, et je suis arrivé au départ avec le plein de confiance. Mais petit à petit je me suis rendu compte que je n’étais pas vraiment bien, et ça s’est confirmé dès les premières étapes de montagne. Il fallait être réaliste, je ne pouvais pas atteindre l’objectif que je m’étais donné» a déclaré l’Espagnol sur Eurosport.

Je veux remporter le Tour de France

Alberto Contador a également livré son sentiment sur Christopher Froome: «Chris est un très grand coureur. Il possède des qualités incontestables en montagne, mais il marque surtout des points avec ses aptitudes pour le contre-la-montre. Cette année en a été l’exemple-type. Il était à un niveau incroyable et surtout capable de lutter avec le champion du monde, Tony Martin. Ses facilités sur l’exercice chronométré peuvent faire la différence. Mais il est également très fort mentalement, et ça c’est une grande qualité sur le Tour de France».
Le leader de la Saxo Bank Tinkoff s’est ensuite projeté sur la saison à venir: «Ca va commencer dès le début de l’année avec des courses importantes, puis je vais enchainer avec le Tour sur lequel j’espère vraiment réussir, et ensuite avec la Vuelta. Mes objectifs sont répartis sur toute l’année, c’est pour cela que toute la saison va compter. Mais je veux remporter le Tour de France».

Vettel, le nouveau Schumacher ?

Sebastian Vettel, le pilote Red Bull, a remporté le Grand Prix du Japon de Formule 1 en devançant Mark Webber et le Français Romain Grosjean. C’est la neuvième victoire de l’Allemand qui file vers son quatrième titre de champion du monde des pilotes.

Les semaines se suivent et se ressemblent. Encore une fois, Sebastian Vettel a été intouchable lors du Grand Prix du Japon, disputé sur le circuit de Suzuka. C’est la quatrième victoire consécutive du pilote de Red Bull, et sa neuvième de la saison. Il est en passe de de devenir cuadruple champion du monde de la discipline. Il pouvait l’être au Japon, mais pour cela il fallait que Fernando Alonso (4e) finisse au-delà de la huitième place. Il manque à l’Allemand seulement dix points pour assurer son titre, lors du prochain Grand prix qui se disputera en Inde. Une cinquième place sera suffisante pour celui qui domine la discipline. Mais cette course a été plus accrochée que d’habitude. La faute à un Romain Grosjean impressionnant.

Le Français, pilote de Lotus, est souvent raillé pour son imprudence en course. Depuis quelques Grand Prix, il arrive à maintenir les bonnes performances et reste constant. A Suzuka, Grosjean a sûrement pris le meilleur départ de sa carrière, virant leader au premier virage. Il aura tenu la première place jusqu’au 29e tour, après un passage au stand. Sebastian Vettel s’envolant à ce moment même. On ne sait pas encore si Sebastian Vettel égalera le nombre de titres de Mickaël Schumacher, en tout cas ce week-end, Fernando Alonso a dépassé le nombre de points en Formule 1 par l’Allemand dans toute sa carrière. L’Espagnol en compte désormais 1.571, six de plus que son ancien rival. Un score à relativiser puisque le système de points n’était pas le même durant toute la carrière de l’Allemand.